BLUECOPHA : un plastique issu de bactéries, elles-mêmes nourries de nos déchets !

Le titre est aussi provocateur qu’il est réaliste : au bout de six ans de recherche et trois projets successifs, un collectif mixte industrie/recherche a réussi le pari de sélectionner et élever des bactéries issues de ressources marines. Et pas n’importe lesquelles : nourries de déchets végétaux d’entreprises (des co-produits de nos denrées alimentaires), les bactéries synthétisent des molécules aux propriétés particulières : des thermoplastiques, utilisables en injection comme en thermoformage, avec de bonnes propriétés barrières, et surtout, aptes au contact alimentaire. De quoi réaliser la plupart des emballages que nous utilisons au quotidien !
Les premiers essais à l’échelle industrielle auront lieu en 2016 pour une production à compter de 2017.
Et en fin de vie, le matériau obtenu sera non seulement recyclable mais aussi compostable.

La persévérance du collectif, au sein duquel le réseau Breizpack joue toujours son rôle d’animateur, aura payé !

 

Prochaine étape :

Convaincre le grand public que les emballages ne sont pas « que » nuisibles.
Car les industriels l’ont compris depuis déjà bien longtemps, eux qui ne pourraient transporter, conserver, commercialiser sans emballages !
Alors, si de toute évidence nos emballages sont nécessaires, s’ils intègrent le respect de l’environnement c’est encore mieux. Et ce projet démontre bien toute l’implication des industriels sur ce sujet.

phapack

Photo des premiers plastiques obtenus